Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Agence du Plateau, Agence immobilière STE MARIE AUX CHENES 57255

L'actualité de CENTURY 21 Agence du Plateau

Déménager pour acheter plus grand : mieux vaut-il vendre avant de racheter ?

Publiée le 24/08/2015
Vendre ou acheter d'abord ? C'est la question que se posent de nombreux propriétaires qui désirent changer de bien, par exemple pour se loger plus grand.

Dans le premier cas, les vendeurs redoutent de déménager et de devoir louer un bien s'ils ne trouvent pas immédiatement le logement qu'ils convoitent.

Dans l'autre, ils redoutent d'être étranglés par un prêt relais et confrontés à des problèmes financiers si leur bien n'est pas cédé au prix escompté.

 

Que faire ?

"Dans la plupart des cas, il est préférable de vendre avant d'acheter en faisant figurer une condition suspensive dans la promesse de vente, explique maître Frédéric Dumont, notaire à Montreuil, cela évitera d'avoir à souscrire un prêt relais".

Avec ce système, si vous ne trouvez pas le second bien durant la validité de la promesse de vente, vous pourrez annuler la vente du premier, à condition, bien sûr, que l'acheteur ait accepté ces conditions initiales.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, mieux vaut mettre donc mettre votre bien sur le marché assez tôt, afin de vous laisser le temps de trouver un acquéreur.

 

Selon les dernières statistiques du réseau Century 21, il fallait, en moyenne, 95 jours pour vendre un bien en 2014, ce délai augmentant pour les appartements (+ 9 jours) comme pour les maisons (+ 2 jours).

 

Si vous ne tenez pas le timing et que vous décidez finalement de recourir à un prêt relais, par exemple par crainte de ne pas trouver un nouvel acquéreur, il faut savoir que l'avance partielle que la banque vous consentira sur le prix de la vente à venir dépassera rarement 60% de sa valeur.

Notre actualité