Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Agence du Plateau, Agence immobilière STE MARIE AUX CHENES 57255

L'actualité de CENTURY 21 Agence du Plateau

Valoriser un fonds de commerce avant de le vendre

Publiée le 21/04/2016

Commencez par présenter le commerce sous son meilleur jour. Au-delà de la propreté d’usage, assurez-vous que tous les travaux d’entretien sont à jour et les mises aux normes effectuées. N’oubliez pas que la première impression restera gravée dans l’esprit de l’acquéreur.

 

Profitez de l’année précédant la mise en vente pour réduire vos frais, serrer les boulons et augmenter la profitabilité de l’entreprise. Mettez vos comptes au carré. N’oubliez pas que l’acquéreur potentiel est en droit de réclamer les comptes des 3 dernières années.

 

Dressez la liste des « plus » et des « moins » de votre commerce. Voyez comment atténuer le poids des points négatifs. Mettez en valeur chacun des points positifs même s’ils semblent négligeables : de la possession d’un fichier client informatisé, à la reconnaissance de votre enseigne dans son secteur, du bon état et de la conformité de vos installations (équipements intérieurs, rideau de fer électrique, respect des normes d’hygiène et de sécurité…) tous ces éléments rassureront l’acheteur.

 

Avant de faire la visite de votre fonds de commerce, préparez-vous à répondre à toutes les questions de l’acquéreur, notamment sur les aspects comptables ou juridiques.

 

Afin de faciliter la vente, préparez un certain nombre de documents selon la nature du fonds de commerce, son environnement et les circonstances de la cession. Photocopiez aussi le contrat de bail avec les avenants de révision des loyers et la dernière quittance. Enfin, s’il y a des employés, le repreneur vous demandera leurs contrats de travail et les divers engagements que vous avez pu prendre envers eux. Sauf dispositions particulières, la loi l’oblige en effet à reprendre ces collaborateurs.

Notre actualité